Il me bouleverse comme un film de Sam Mendes. Il m'attendrit comme un chat qui regarde un oiseau. Il me thérapeutise comme un chocolat chaud. Aujourd'hui j'ai envie de te faire découvrir « Carrie & Lowell », le nouvel album de Sufjan Stevens.


J'ai vraiment hésité avant de t'en parler parce que toutes les personnes que je connais ne savent pas qui est Sufjan Stevens.

 

sufjan-stevens-oreros-online-01

Sufjan Stevens

 

Je voulais le garder rien que pour moi, c'est égoïste je sais mais je suis comme ça. Bon... Je t'en parle là alors ne m'en veux pas. On reste copains, ok ?


2015 est remplie de surprises. Mon père Noël qui n'est autre que Sufjan Stevens a pour habitude de m'offrir ses chansons en décembre. Cette année il a déposé un bijou en plein mois de mars : un septième album intimiste et touchant (Google Play | Deezer | Spotify | iTunes). Un parfait bonbon à fleur de peau, c'est bon et c'est beau.


Ce disque nous parle, nous chuchote et nous confesse. C'est un livre ouvert, une poésie, un mot à sa maman Carrie décédée et à son beau père Lowell. Un disque sur le manque, la mélancolie et l'amour. Dedans, Sufjan Stevens nous demande de ne pas perdre la foi et de ne pas laisser la philosophie tomber.

 

sufjan-stevens-carrie-and-lowell-oreros-online-03

Pochette de l'album Carrie & Lowell


Voici un disque de méditation sur la mort, la mémoire et la foi.


Sufjan Stevens, c'est mon génie à moi. Alors, je fais un voeu et j'écoute ce qu'il me dit. Je ne perds pas la foi.

 

Laurine PILARSKI

À propos de Laurine PILARSKI

Je m’appelle Laurine et je n’ai pas fait de bicyclette depuis 2007. J’ai sept vies comme les chats. J’ambitionne d’épouser Thom Yorke qui m’aidera à ouvrir une librairie où on me laissera mettre les Velvet Underground à fond. Je passe le plus clair de mon temps à jouer des mélodies dans ma tête sans en faire vraiment quelque chose. Je crois que mon but ultime dans la vie, c’est de rencontrer des tas de gens intéressants et de faire un bout de chemin avec eux. Par dessus tout, j’aime les oreilles des chats qui pivotent, Lou Reed, la trompette, le thé au jasmin, me déhancher sur une chanson triste de Morrissey et jouer du piano pour de faux avec mes frères. Je ne lis jamais les journaux et Salinger est mon héros.