Un film dont on a beaucoup parlé ces derniers temps, c’est bien celui de Dalida. Rien que pour vous, je me suis enfermée dans la salle noire pour me plonger dans la vie de cette artiste qui m’était quelque peu étrangère.


 

dalida-film-cinema-affiche-oreros-online-001

Affiche du film

 

Car oui, il faut le dire, j’ai appris beaucoup de choses sur l’artiste. Lisa Azuelos, réalisatrice de ce film, n’est pas à son coup d’essai. Après LOL ou encore Comme t’y es belle, elle se plonge dans l’écriture d’un biopic. Elle transpose à l’écran la face cachée et intime de l’artiste Yolanda Gigliotti, plus connue sous le pseudonyme DALIDA, interprétée par Sveva Alviti.

 

dalida-film-cinema-sveva-alviti-oreros-online-002

Dalida (Sveva Alviti)

 

Pour son premier rôle, Sveva Alviti interprète Dalida sans retenue. Sa ressemblance troublante parfois avec la chanteuse est une chose, mais son interprétation est prometteuse pour la suite de  sa carrière. Nous retrouvons évidemment les personnages qui ont gravité autour de Dalida tout au long de sa vie, comme le patron d’Europe 1, Lucien Morisse (Jean-Paul Rouve), et son frère Orlando (Riccardo Scamarcio).

 

dalida-film-cinema-jean-paul-rouve-oreros-online-003

Lucien Morisse (Jean-Paul Rouve)

 

dalida-film-cinema-riccardo-scamarcio-oreros-online-004

Orlando (Riccardo Scamarcio)

 

La vie tourmentée de la jeune femme est due à sa quête de l’Amour. Elle vit par passion avec ses différents amants, qui connaîtront tous un destin tragique, dont :

 

dalida-film-cinema-alessandro-borghi-oreros-online-005

Luigi Tenco (Alessandro Borghi)

 

dalida-film-cinema-nicolas-duvauchel-oreros-online-006

Richard Chanfray (Nicolas Duvauchel)

 

Dalida s’est construite sur scène, entourée toujours de ses proches. On connait beaucoup de ses chansons, signe que ses succès traversent les générations et le temps. Malgré la gloire, les fans, la beauté, elle veut tout simplement trouver l’amour, et partager sa vie avec celui qu’elle aime.

 

dalida-film-cinema-sveva-alviti-oreros-online-007

 

La solitude et le regret de ne pas avoir eut d’enfant guideront ses choix de chansons. Comme pour la reprise de Je suis malade :

 

dalida-film-cinema-sveva-alviti-oreros-online-008

 

Les succès de Dalida reflètent très bien sa vie, alors qu’elle n’a pas écrit ses chansons. Moi qui ne connaissais pas autre chose que ses chansons, on sort de la salle de cinéma assez troublé. Cette femme, Yolanda de son vrai prénom, s’est battue toute sa vie contre la mort qui l’a entouré plus d’une fois. Ce film apporte une vérité sur sa vie, et amène le respect de l’artiste et de la femme.

 

Pour un avant goût :

 

 

 

Note : 4/5

 

Julie DROMBOIS

À propos de Julie DROMBOIS

Se présenter n’est pas chose aisée ! Surtout quand on me ressemble, boulimique de tout ! Certes, je suis gourmande, mais aussi curieuse, et sensible avec une pointe de bougeotte ! Du coup, je finis par faire pas mal de sport (tennis surtout), avant de me plonger dans un bon livre (Maxime Chattam, Jean-Christophe Grangé, Ken Follet, Sarah Watters…), et comme rien ne m’arrête, je poursuis avec des magazines d’histoires (histoires de sortir de bons sujets à table entre copains), sans oublier les playlist musicales de ma chère sœur (Mélanie DROMBOIS, qui me connaît par cœur et sait que Zazie et le pop rock sont mes passions). Aux heures perdues, on gratouille une guitare, avant de parcourir le monde (Tahiti et ses îles, Grèce, Bali, New York, Londres, Paris et la Haute-Savoie !), et quand on a deux minutes comme moi, on regarde aussi les séries TV (bien au chaud sous la couette) et on va dans salles sombres (pour voir nos actrices et acteurs préférés !!) Bref, si vous avez réussi à me suivre jusqu’à présent, vous pourrez facilement continuer avec ce que je vous proposerai de connaître en série TV, en livre, en films, et plus si affinités ;-) Prêts ? C’est parti !!