475 1 J'aime !

Mommy : Revue du film

Publié par Bastien CHALDAUREILLE

Dans la catégorie « nouvelle génération de réalisateur talentueux », je nomme Xavier Dolan. Du haut de ses 25 ans, il signe avec son cinquième film Mommy, un magnifique poème sur l'amour conflictuel d'une mère et de son fils.

Nous vous parlions de Mommy il y a quelques temps, pour partager avec vous la bande-annonce de ce film. Et quel film ! Difficile d'en parler tant l'émotion reste prégnante plusieurs heures après la fin de la séance. 

 

mommy-xavier-dolan-04

  

Certains diront qu’il abuse des artifices de cinéaste. Cela le conduirait à tomber dans le cliché de l’amateur usant de ralentis, de musiques racoleuses, de formats variant du pénible carré 1x1 au 16x9. Pour autant quand c’est Xavier Dolan qui le fait, ça passe tout seul. Car bien plus forte qu’un artifice, l’émotion passe devant la réalisation.

 

Avec ce dernier film, Xavier Dolan choisit pour la seconde fois un sujet particulièrement poignant (mais sans doute plus léger que ses autres films), les relations mères-fils.

 

Le pitch

Une veuve hérite de la garde de son fils, un adolescent au comportement impulsif et violent. Au cœur de leurs emportements et difficultés, ils tentent de joindre les deux bouts, notamment grâce à l’aide inattendue de l’énigmatique voisine d’en face, Kyla. Tous les trois retrouvent ainsi une forme d’équilibre et bientôt d’espoir.

 

mommy-xavier-dolan-02

 

Les acteurs

C’est au travers de cette histoire que Xavier Dolan vient nous bouleverser, notamment par le biais d’un excellent jeu d’acteurs.

 

On y retrouve celles que l’on pourrait appeler « ses muses », Anne Dorval et Suzanne Clément.  La première dans le rôle de la mère d’un ado hyperactif et violent (elle est prodigieuse). La seconde, dans le rôle d’une voisine mais aussi d’une femme atteinte par la perte de son enfant (elle est remarquable). Et dans le rôle principal de l’ado désarmé face à un monde sans limites, Antoine-Olivier Pilon.

 

mommy-xavier-dolan-01

 

L’avis

Pour les amateurs d’émotions fortes, vous ne serez pas déçu. De la gêne, aux frissons, en passant par le rire, toutes les émotions sont au rendez-vous.

 

Xavier Dolan sait nous surprendre. Ce film doit son succès non seulement à des acteurs bourrés de talent, mais aussi à la bande originale. On y retrouve des succès populaires des années 90, tels « On ne change pas » de Céline Dion,  « Blue »  de Eiffel 65 ou encore « White flag »  de Dido ; mais également des musiques classiques comme les 4 saisons de Vivaldi. Il a un don pour nous faire vivre des scènes bouleversantes à travers des musiques qui se prêtent parfaitement au moment. 

 

Une nouveauté que l’on peut trouver dérangeante au début du film – mais qui finalement renforce la puissance de ce dernier – c’est son format 1x1. Il symbolise à lui seul des personnages enfermés dans leur destin, mais qui ne désarment pas face aux difficultés qu’ils rencontrent. Cette fenêtre cinématographique étriquée passe à un moment du film en 16x9, suggérant la rupture entre un monde figé et des personnages prisonniers, vers une liberté et une vie meilleure.

 

mommy-xavier-dolan-00

 

Outre les effets, la puissance des personnages et la bande son parfaitement choisie, on retrouve également le talent de Xavier Dolan dans le portrait qu’il brosse de la société, avec tous ses défauts mais aussi toutes ses qualités. Il y retranscrit parfaitement un mode de vie et une culture populaire, sans y ajouter de poudre de perlimpinpin, ce qui nous permet de nous imprégner davantage des personnages.

 

C’est dans ce scénario au décor modeste que nous est racontée l’histoire de Mommy. Durant la quasi-totalité du film, on peut observer des personnages plein d’espoir, notamment avec une mère aimante, attentionnée mais dépassée. La fin nous arrive comme un gros coup de massue, mais nous n’en dirons rien pour ne pas dévoiler l’épilogue de ce film.

 

Ce film est une pépite, je le pensais déjà de ses 4 autres films, mais là il nous surprend plus encore avec une réalisation parfaite et une sincérité débordante ! Un jeune réalisateur plein d’audace, qui nous promet encore de belles surprises. Autant de maturité et de profondeur à cet âge dénotent incontestablement une forme de génie. Rappelons enfin que, du haut de ses 25 années, ce réalisateur a remporté le prix du jury à Cannes en 2014 pour Mommy. Il sortira en DVD / BlueRay le 18 mars 2015 en France.

 

 

Xavier Dolan on en raffolait, on en raffole et  on en raffolera encore !

 

mommy-xavier-dolan-03

 

475 1 J'aime !

Un commentaire ? Réagissez !