La famille Bélier

Publié par Carmen CAMBRE

Nous connaissons Éric LARTIGAU pour « L’Homme qui voulait vivre sa vie », « Les infidèles » ou encore « Prête-moi ta main » et aujourd'hui pour LA FAMILLE BÉLIER.

J’ai beaucoup aimé les films de ce réalisateur avec une préférence pour « L’Homme qui voulait vivre sa vie » (j’avais vraiment plus que liké ce film avec des acteurs que j’admire comme Romain Duris, Catherine Deneuve…). Ses autres œuvres se regardent aussi, mais bon, elles ne figurent pas dans mon top 10. Autrement dit, un soir où je m’ennuie je peux être susceptible de regarder une comédie FRANÇAISE.

 

Bref... Tournons-nous vers La famille Bélier

 

SYNOPSIS

Dans la famille Bélier, tout le monde est sourd sauf Paula, 16 ans. Elle est une interprète indispensable à ses parents au quotidien, notamment pour l’exploitation de la ferme familiale. Un jour, poussée par son professeur de musique qui lui a découvert un don pour le chant, elle décide de préparer le concours de Radio France. Un choix de vie qui signifierait pour elle l’éloignement de sa famille et un passage inévitable à l’âge adulte.

 

la-famille-belier-00

 

LES ACTEURS

Louane détient évidemment le premier rôle en interprétant Paula, la seule de la famille épargnée par ce handicap. Elle y dévoile son timbre de voix, bien que nous l’ayons déjà entendu auparavant dans The Voice. Elle joue son rôle d’ado à merveille.

 

Karin Viard et François Damiens jouent également plutôt bien leur rôle. L'absence de dialogue est remplacée par le langage des signes. Absence pas gênante, bien au contraire, puisque leurs mimiques sont vraiment bien jouées ! (Mais au fond comment interpréter ce rôle lorsqu’on n'est pas sourd ?… Comment peut-on ressentir les choses ?...).

 

la-famille-belier-01

 

MON AVIS

ET LÀ C’EST LE DRAME. Dès la première scène qui se déroule dans la cuisine, j’avais qu’une envie : celle de fuir.

 

Le réalisateur n’avait franchement pas besoin d’amplifier les sons émis par les claquements de la vaisselle pour te faire comprendre qu’on à affaire à des sourds…Bref je me suis dis « ça commence bien ». Puis ça continue avec Paula qui flash sur un garçon, mais qui évidemment est déjà courtisé par une autre… J’aurais pu parier 1000 balles qu’elle se retrouverait avec à la fin, j’aurais GAGNÉ ! En fait, tout est d’une évidence dans ce film, il n’y a aucun rebond, ni même grande surprise.

 

Ah oui, puisque je ne regarde plus les bandes annonces – parce qu’elles te brisent l'effet de surprise – je me fis donc aux avis des internautes et de la presse. Vu qu’il était bien noté, je me suis tapée du MICHEL SARDOU ! Mais au secours, au secours, au secours ! J’en pouvais plus. Horreur.

 

Finalement, le sujet – qui était quand même axé sur les sourds et muets – tourne autour de Paula ado et Paula chanteuse… On en oublie ses parents. Franchement le réalisateur avait de quoi faire, on ne peut pas dire que la thune est manquante, c’est vraiment un scénario catastrophique… On oublie que le fond du problème n’est pas Paula, mais ses parents qui doivent avoir une vie bien différente de la nôtre. Mis à part le langage des signes, perso j’ai rien vu d’autre dans la vie de ces pauvres gens (conduire un tracteur, manger, partie de jambe en l’air...).

 

J’aurais aimé voir justement comment peut être une vie pareille, bien que ça ne doit pas être idyllique. Là j’ai juste vu une pauvre pub pour The Voice où Louane CHANTE (waaaaah). Daube commerciale, et bon gros navet français. J’suis déjà pas fan des comédies françaises à la base, mais alors là franchement, le pompon !

 

En fait je pense que le pire c’était les spectateurs dans la salle qui rigolaient du handicap de la famille. Franchement ça m’a fait mal pour eux, ça m’a fait mal de voir tous ces gens rire, alors que ça ne l’était tellement pas ! Les gens sont venus et se sont foutus de leur tronche… J’étais mais sidérée. Je trouvais même certaines scènes vraiment dégoûtantes pour ne pas dire DÉGUELASSES et pathétiques.

 

Le seul truc cool que je me suis dis, c’est qu’il était accessible aux sourds et muets… Sauf qu’apparemment en lisant cet article (http://www.20minutes.fr/cinema/1505615-20141222-famille-belier-demoli-journaliste-anglaise-sourde), ça n’est pas trop le cas… Dommage, on ne gagne toujours pas de points chez moi.

 

En tout cas je n’ai pas été épatée, ni touchée et musicalement parlant, SOS. Quoique, la fin peut être un brin touchante.

 

Bref, tu peux toujours aller le voir au ciné, puisqu'il risque de rester un moment à l’affiche (il faudra toujours qu’on m’explique comment et pourquoi…). Donc si tu likes Louane ou les navets français, bah fais toi plaisir !

 

A posteriori, la bande-annonce montrait que le film avait vraiment l’air bien…

 

 

Un commentaire ? Réagissez !