2636 J'aime !

Cinquante Nuances de Grey en EXCLU

Publié par Carmen CAMBRE

Évidemment, cette trilogie a fait fureur chez les filles, et je t’avouerai que j’ai acheté le livre sans même savoir que c’était aussi « érotique » que ça… On en parlait à foison sur la toile, du coup j’ai craqué sans même savoir dans quoi je m’aventurais… Sapristi.

50-nuances-de-grey-teaser-01

 

C’est donc pendant quelques mois que cette trilogie m’a accompagné, me faisant encore croire éperdument à une histoire d’amour dont nous rêvons toutes. Tu sais l’histoire trop parfaite avec trop de magie, quoique trop parfaite : Ana a vraiment une case en moins pour rester avec un sadomasochiste.

 

Je me demande toujours comment E. L. James a pu écrire une trilogie pareille. Moi je pense qu’elle était en manque et qu’elle est partie vraiment loin dans son délire. Bon, elle a bien visé puisque sa trilogie a fait fureur.

 

50-nuances-de-grey-teaser-02

 

MON AVIS SUR LA TRILOGIE, en bref

 

Parfois je me demande si je n’ai pas quelque chose qui cloche. À force de fréquenter des héros de roman, je me suis peut-être forgé des attentes et des idéaux trop élevés.

 

50-nuances-de-grey-teaser-03

 

Le premier tome est vraiment bien fichu, puis arrivée au troisième, j’en avais vraiment marre, c’était beaucoup trop redondant. Ana qui est toujours aux pieds de son Grey, pauvre soumise amoureuse : malheur. Si tu retires la « baise » de ces trois tomes, il ne reste pas grand chose (c’est bien dommage) et je me dis que E. L. James aurait pu prendre un raccourci quand même. Je connais la salle de jeux par cœur OK, mais merde quoi ! Soit, niveau traduction y’a des fautes et moi j’aime pas les fautes.

 

50-nuances-de-grey-teaser-04

 

Je tire d’un coup sur son pantalon et son boxer, et son sexe se libère comme un ressort. Avant qu’il ne puisse m’arrêter, je le prends dans ma bouche et le suce fort en savourant son étonnement.

 

Quand je t’avais dit que c’était assez trash, je ne mentais pas. En fait pour résumer c’est un peu l’histoire d’amour impossible entre une fille (Ana) issu d’un milieu ordinaire et le mec (Grey) qui pue le fric à gogo mais cache ô combien de mystères. Lunatique comme pas possible (CINQUANTE NUANCES !), irritable comme pas possible, sadomasochiste comme pas possible… Puis comme par magie il tombe amoureux (après avoir « baisé » – restons dans le langage adopté par l’auteur –  tout ce qui bougeait…), un mariage, des enfants, un château et des ex entre deux qui viennent foutre la merde, puis des jaloux aussi. Mais merde quoi, moi j’aurais aimé une fin où il tue Ana tellement il en est amoureux et qu’il ne veut la partager avec personne d’autre. Ben nan, HAPPY END. Trop nul.

 

50-nuances-de-grey-teaser-05

  

Je te promets de t’aimer inconditionnellement, de soutenir tes rêves et tes aspirations, de t‘honorer et de te respecter, de rire et de pleurer avec toi, de partager mes espoirs et mes rêves avec toi, de ta consoler dans la détresse. Et de te chérir aussi longtemps que nous vivrons (Ana à Grey)

 

Comme c’est beau ! J’ai presque envie de chialer, mais nan, parce que c’est pas vrai, c’est pas possible, c’est qu’une histoire imaginée. PAN.

 

50-nuances-de-grey-teaser-06

 

Ma note à la trilogie : 3/5.

 

LE FILM

J’ai lu plusieurs critiques du genre que les nanas étaient déçues du mec choisi pour interpréter GREY, ce majestueux GREY, irrésistible. Oui c’est à Jamie Dornan que revient le rôle de Christian. Moi ça va j’le trouve quand même pas mal parce que si je l’avais dans mon lit, crois-moi que j’y resterais ‼ ‼

 

50-nuances-de-grey-jamie-dornan-07

  

Bon sinon, Ana est interprétée par Dakota Johnson et le choix est assez justifié.

 

50-nuances-de-grey-dakota-johnson-08

 

Après à voir si cette alchimie et cette passion se retrouvera sur le grand écran, je l’espère fortement et d’après la bande annonce, ça se confirme ! clapping-handsclapping-handsclapping-handsclapping-hands

 

 

2636 J'aime !

Un commentaire ? Réagissez !