121 2 J'aime !

Scandale [Critique du film]

Publié par Gelik

Dans la liste des films fémini-punchy (j'aime bien inventer des mots) sortis en ce début d'année, SCANDALE de Jay Roach a fait sensation. Avec son casting de choc et son sujet brûlant sur le harcèlement sexuel au travail, ça envoie du lourd.

Scandale

J’ai beaucoup aimé ce film. Tout d’abord il raconte de façon très clair le harcèlement subi au sein de la puissante chaîne américaine Fox News sur trois femmes aux profils différents. Il y a la débutante super motivée (Marot Robbie), la femme au sommet de sa carrière (Charlize Theron) et la journaliste désabusée qu’on a mise au placard (Nicole Kidman). C’est de cette dernière que viendra la tempête qui s’est abattue sur le dirigeant de la chaîne.

Le film est tiré d’une histoire vraie qui a mis fin à la carrière de Roger Ailes en juillet 2016, et précède le mouvement « hashtag Me too » qui a pris tout son essor en octobre 2017 suite à l’affaire Weinstein.

On peut le considérer comme un préquel de cette révolution qui a secoué le monde entier et dont les répercussions continuent de se répandre partout sur la planète : dénonciations, mobilisations, révoltes féminines.

 

Le résumé

Inspiré de faits réels, SCANDALE nous plonge dans les coulisses d’une chaîne de télévision aussi puissante que controversée. Des premières étincelles à l’explosion médiatique, découvrez comment des femmes journalistes ont réussi à briser la loi du silence pour dénoncer l’inacceptable.

AlloCiné

 

Les thématiques du film

Le film a le mérite de ne pas présenter ces femmes comme de simples victimes. Elles sont avant tout carriéristes. C’est une image assez peu commune des personnages féminins au cinéma. La dénonciation du système par l’une d’entre elle vient surtout du fait d’avoir cessé d’évoluer au sein de la chaîne. Elle prépare intelligemment et minutieusement le moment où elle va attaquer son patron.

Par ailleurs ces femmes vont se parler, elles vont dénoncer mais pas s’unir. C’est assez révélateur du rôle social que chaque individu joue en entreprise. Le film met en lumière le fait qu’on est une équipe uniquement sur la photo de groupe demandée par le patron. Pour parvenir au sommet de la chaîne, c’est chacun pour soi. Les gens ont une idée de ce qui se passe, connaissent les faits mais tout le monde préfère se voiler la face ou se taire.

C’est aussi un film qui parle selon moi de l’abnégation : c’est un mot qui emprisonne les femmes. Elles « ont conscience » qu’elles sont obligées de céder aux demandes de ce Monsieur pour atteindre leurs objectifs et malgré le dégoût, comme un fatalisme, beaucoup ont accepté. Là où certains hommes se sont perdus dans la conquête de l’argent, les femmes ont vendu leurs âmes pour être reconnu professionnellement.

Scandale

Pas de Happy End

Même en dénonçant les faits, à la fin personne ne gagne. Le grand patron sera viré mais touchera des millions et les femmes auront beaucoup de mal à recommencer leur vie. Toutefois la mèche est allumée et on peut espérer que toutes ces histoires finiront par changer les comportements profondément : que les hommes se sentent inquiétés avant de commettre des méfaits, mais aussi que les femmes cessent de se sentir obligés de s’y soumettre.

Scandale

Pourquoi on va le voir

Scandale

Le film est puissant, les trois actrices sont très crédibles et le scénario est bien mené. Bref c’est un grand film américain qui sait toucher les spectateurs sur un sujet sensible, le meilleur de Jay Roach je pense. Selon les réelles protagonistes de l’histoire, il relate parfaitement ce qu’elles ont vécu.

On aimerait vraiment que les films français en fassent autant. Il y a tout de même quelques longueurs qui auraient pu être éviter mais c’est la mode de faire des films très très très longs….

Scandale – Affiche du film

 

121 2 J'aime !

Un commentaire ? Réagissez !